Edition

Depuis son origine, l’association Droits des Animaux mène une activité éditoriale visant à nourrir le débat sur l’éthique animale et les stratégies du mouvement animaliste.

L’association traduit également en français des textes en langues étrangères. A cette fin, n’hésitez pas à proposer vos compétences au service de ces projets en contactant sebastien@droitsdesanimaux.net (toute contribution est bénévole).

Vous pouvez également soumettre à l’association votre projet éditorial. Attention : tout manuscrit envoyé à l’association ne sera pas retourné à l’expéditeur.


Les animaux en islam

 les_animaux_en_islam_icone

  • Auteur : Al-Hafiz Basheer Ahmad Masri
  • Année : 2015
  • Nombre de pages : 291 pages
  • Editeur : Droits des Animaux
  • Disponibilité : vendu par correspondance par l’association. Actuellement en promotion : 10,90 € port compris. Télécharger le bon de commande.
  • Chroniqué sur : Les Cahiers de l’islamK&M Les Veganautes, Alternatives végétariennes
  • Quatrième de couverture :
    Lorsqu’on est musulman, est-on tenu de manger de la viande ? La viande halal implique-t-elle obligatoirement une mise à mort sans étourdissement ? Doit-on nécessairement sacrifier un mouton pour célébrer la fête de l’Aïd el-Kébir ? Peut-on avoir pour loisir des activités contraires à la compassion envers les animaux, comme la corrida ou la chasse ? Autant de questions traitées par cette somme érudite faisant le point de manière exhaustive sur les enseignements islamiques en matière de droits des animaux.

 


Condition animale et politique, quelles stratégies ?

edition_rsda

  • Auteur : Collectif ; David Chauvet et Melvin Josse (éds.)
  • Année : 2014
  • Nombre de pages : 104 pages
  • Editeur : Revue Semestrielle de Droit animalier (publication des actes du colloque de Droits des Animaux au Palais du Luxembourg le 25 octobre 2013)
  • Disponibilité : accessible en ligne sur le site de la Revue Semestrielle de Droit animalier p. 319-467.
  • Présentation :
    En France, le mouvement animaliste a incontestablement réussi à faire entendre ses revendications au travers des médias et à mieux faire connaître au public la condition faite aux animaux. Ainsi, selon les enquêtes d’opinion menées récemment, une grande partie de la population française juge cette condition préoccupante et estime qu’elle mérite une réponse politique. Pour autant, on ne peut que constater le manque d’entrain du monde politique à s’emparer de la question, voire même son opposition. En effet, si des lobbies comme celui de la chasse ne peuvent – loin s’en faut – se targuer d’un tel soutien dans la population, ils trouvent en revanche un relais beaucoup plus clair auprès des élites politiques. Si les défenseurs des animaux ont toutes les raisons de s’offusquer de ce manque de démocratie, ce fait devrait aussi les amener à questionner leurs stratégies et apprendre de leurs opposants.
    La question animale est d’ordre éthique et politique : les animaux ont des intérêts, qui appellent des droits, ou à tout le moins une protection, dont le respect ne peut s’imposer que de façon juridique, en particulier par la loi. Dans la pratique militante, au moins française, cet aspect ne semble pourtant pas être pleinement intégré, tant les préoccupations du mouvement animaliste semblent se limiter à la perspective de changer les comportements individuels et les mentalités. Une telle action est sans aucun doute nécessaire, mais ne saurait être suffisante pour offrir aux revendications de ce mouvement une issue législative. Puisque cette dernière dépend des politiques, le mouvement de défense des animaux doit parvenir à leur faire entendre l’importance de la condition animale aussi bien intrinsèquement qu’aux yeux de nos concitoyens dont ils sont les représentants.

 


Militantisme, politique et droits des animaux

edition_militantisme_politique_et_droits_des_animaux

  • Auteur : Melvin Josse
  • Année : 2013
  • Nombre de pages : 104 pages
  • Editeur : Droits des Animaux
  • Disponibilité : vendu en ligne sur Un monde vegan
  • Chroniqué sur : Sciences Humaines
  • Quatrième de couverture :
    Le mouvement français de défense des animaux se donne-t-il les moyens de parvenir à ses buts, aussi divers soient ils selon les orientations que choisissent ses acteurs ? Se pose-t-il seulement la question de son efficacité ? Si nul ne peut contester que la récente vague animaliste a pu contribuer de manière importante à l’émergence médiatique de la question animale, désormais « sujet de société », force est aussi de constater qu’elle se heurte la plupart du temps à l’indifférence ou à l’hostilité d’un personnel politique faisant obstacle à des avancées législatives significatives dans notre pays. Dans le cadre d’une comparaison des stratégies développées par le mouvement animaliste sur le terrain politique dans divers pays d’Europe, la présente étude permet d’établir un diagnostic et de dresser des perspectives pour la cause animale, en particulier en France.

Repas vegan entre amis

edition_repas_vegan_entre_amis

  • Auteure : Laura Veganpower
  • Préface : Dr Jérôme Bernard-Pellet
  • Introduction : Jean-Luc Zieger
  • Année : 2013
  • Nombre de pages : 82 pages
  • Editeur : Droits des Animaux
  • Disponibilité : tirage épuisé
  • Chroniqué sur : Vegeshopper, Topnaturebioandnews, Antigonexxi
  • Quatrième de couverture :
    Rien de plus simple que de s’alimenter de façon saine et éthique : il suffit de manger vegan ! Simple oui, du moins pour ceux qui ont la culture du végétalisme et l’expérience qui va avec… En revanche, les débutants ont parfois du mal à conjuguer végétalisme et cuisine, faute d’avoir été initiés. Vous aimeriez vous régaler au quotidien grâce à des recettes végétaliennes aussi simples à réaliser que délicieuses à déguster, mais vous manquez d’idées pour y parvenir ? Ce livre vous permettra bientôt de recevoir à votre table connaisseurs ou curieux de la cuisine végétalienne autour d’un repas sans laitages ou autres dérivés animaux… mais pas sans plaisir !

La raison des plus forts, la conscience déniée aux animaux

edition_la_raison_des_plus_forts

  • Auteur : Collectif
  • Sous la direction de : Pierre Jouventin, David Chauvet et Enrique Utria
  • Année : 2010
  • Nombre de pages : 242 pages
  • Editeur : IMHO (publication des actes du colloque de Droits des Animaux à l’université Paris V René Descartes le 14 novembre 2009)
  • Disponibité : en librairies
  • Chroniqué sur Libération, L’Écologithèque
  • Quatrième de couverture :
    Les avancées de la science contredisent radicalement la conception cartésienne de « l’animal-machine » ou le statut actuel de « res nullius » ou de « bien meuble ». Mais tandis que les preuves d’une continuité cognitive entre l’humain et l’animal s’accumulent, le sens commun continue de tenir les animaux pour des êtres sans conscience. Il est vrai que ce négationnisme sert de nombreux intérêts économiques, agricoles ou même ludiques. Sommes-nous prêts à élargir aux animaux notre considération ? Tel était le sujet du colloque organisé le 14 novembre 2009 à l’université Paris V René Descartes, à l’initiative des associations Droits des Animaux et Tribune pour l’animal (Science-Po Paris) auquel cet ouvrage fait suite. Il regroupe le point de vue d’universitaires et d’antispécistes français et étrangers : Marc Bekoff, Yves Bonnardel, David Chauvet, Fabienne Delfour, Elisabeth Hardouin-Fugier, Pierre Jouventin, Olivier Le Bot, Irene Pepperberg, Estiva Reus, Maxime Sheets-Johnstone, Jean-Claude Wolf.

La mentaphobie tue les animaux

edition_la_mentaphobie_tue_les_animaux

  • Auteur : David Chauvet
  • Année : 2008
  • Nombre de pages : 87 pages
  • Editeur : Droit des Animaux
  • Disponibilité : tirage épuisé
  • Quatrième de couverture :
    Cet essai traite de la stratégie d’exclusion consistant à denier aux animaux toute conscience, à les réduire à l’« instinct », pour justifier les traitements qui leur sont infligés. Une telle indigence se présentait de manière diffuse tant qu’elle n’était pas nommée, ce qui est désormais le cas. La mentaphobie tue les animaux, essai très documenté, est suivi d’une version révisée et annotée de La volonté des animaux, épuisé dans sa précédente édition.

Pour la séparation de la chasse et de l’Etat

edition_pour_une_separation_de_la_chasse_et_de_letat

  • Auteur : Armand Farrachi (entretien)
  • Couverture : Cabu
  • Année : 2008
  • Nombre de pages : 75 pages
  • Editeur : Droit des Animaux
  • Disponibilité : vendu en ligne sur Un monde vegan
  • Chroniqué sur : L’Écologithèque
  • Quatrième de couverture :
    À l’heure où le sort de l’animal est de moins en moins indifférent à la population, les responsables de la chasse tentent de faire oublier la violence de cette pratique en diffusant des contre-vérités (« les chasseurs gèrent la faune ») comme en fustigeant la prétendue violence des courants animalistes et écologistes, qualifiés d’extrémistes, voire de terroristes. Pourtant, loin de l’image du « chasseur amoureux de la nature », la chasse en France (pays d’Europe qui compte, de loin, le plus grand nombre de chasseurs) fonctionne par intimidations, pressions, violences.
    Une stratégie payante puisque la chasse est désormais si imbriquée au sein de l’État qu’il est quasiment impossible de remettre en cause la première sans s’attaquer au second. Comme naguère l’église, la chasse est aujourd’hui partie intégrante de l’État.
    Parce que le clientélisme d’une caste privilégiée n’a pas lieu d’être dans une république, parce que force doit rester au peuple dans une démocratie, parce qu’une minorité ne doit pas imposer sa dictature à la majorité, Armand Farrachi plaide dans cet entretien pour la séparation de la chasse et de l’État.

Cuisine vegan facile

edition_cuisine_vegan_facile

  • Auteures : Lucie Ancibure, Virginie Péan, Joëlle Pradère
  • Préface : Dr J. Bernard-Pellet
  • Année : 2008
  • Nombre de pages : 45 pages
  • Editeur : Droit des Animaux
  • Disponibilité : tirage épuisé
  • Quatrième de couverture :
    Un livre qui présente les grands classiques vegan (sans produits animaux) comme le tofu, seitan, houmous… dans des versions accessibles aussi bien aux débutants qu’aux cuisiniers confirmés.

Droits des animaux. Théories d’un mouvement

edition_droits_des_animaux_theories_dun_mouvement

  • Auteur : Enrique Utria
  • Préface : Armand Farrachi
  • Année : 2008
  • Nombre de pages : 180 pages
  • Editeur : Droit des Animaux
  • Disponibilité : vendu en ligne sur Un monde vegan
  • Chroniqué sur : Les Cahiers antispécistes et Le Figaro
  • Quatrième de couverture :
    On mesure le progrès moral d’une civilisation — disait Gandhi — à sa façon de traiter les animaux. Aujourd’hui, force est de constater que les traitements que nous infligeons aux animaux relèvent de la barbarie la plus totale. Il aura fallu des crises comme la vache folle ou la grippe aviaire pour que l’opinion publique s’aperçoive du sort réservé aux animaux, réduits au rang de vulgaires marchandises pour notre consommation. Parallèlement, nous réalisons, entre autres grâce à l’éthologie cognitive (Donald Griffin), que la conscience, les émotions, l’intelligence, ne sont pas le « propre de l’Homme », ce qui aggrave encore davantage notre responsabilité.
    La question de notre rapport aux animaux, déjà abordée par les philosophes de l’antiquité, trouve un nouvel écho grâce à certains théoriciens et philosophes contemporains des droits, qui estiment qu’il est nécessaire et urgent de reconnaître des droits fondamentaux aux animaux. Qui sont ces penseurs ? Quelles sont leurs théories ? Que quelle manière celles-ci s’articulent-elles les unes aux autres ? Ce livre apporte les clés nécessaires à la compréhension de l’enjeu éthique que représentent les droits des animaux, grande question du 21ème siècle.

The will of animals

edition_the_will_of_animals

  • Auteur : David Chauvet (traduction Libby Dubot, Marie-Hélène Capin, Sébastien Sarméjeanne)
  • Année : 2008
  • Nombre de pages : 20 pages
  • Editeur : Droit des Animaux
  • Version française en ligne : Les Cahiers antispécistes
  • Disponibilité : sur les stands de notre association
  • Quatrième de couverture :
    By what right does the hunter put an end to the flight of a migrating bird ? By what right does one jail a lion in a cage? By what right does one take away the calf from his mother? Whenever an animal is made to suffer such treatments, it is also and especially his or her will that we oppose: The will to move, the will not to be caged, the will to be in contact with the loved one. Each time we prevent someone to do what he or she wants.

Nutrition végétale. Une alimentation saine sans produits d’origine animale.

edition_brochure_nutrition_vegetale 2

  • Auteur : Dr Steven Walsh
  • Année : 2010
  • Nombre de pages : 16 pages
  • Editeur : Vegan Society, traduction Droits des Animaux, Société Vegane
  • Téléchargement

Dernière publication :

LES ANIMAUX EN ISLAM par Al-Hafiz Basheer Ahmad MASRI

les_animaux_en_islam_icone

22,00 € – 291 pages – actuellement en promotion : 10,90 € port compris. Télécharger le bon de commande.

Lire la chronique par Alan Mikhail (université de Yale) sur Les Cahiers de l’islam.

L’association Droits des Animaux publie la traduction d’un grand classique de théologie animale islamique, Les animaux en islam par Al-Hafiz Basheer Ahmad Masri (1914-1992), imam de la mosquée Shah Jehan de Woking en Angleterre. La première édition (chez The Athene Trust, Petersfield) date de 1989.

Cette traduction (de l’anglais) a été réalisée par Sébastien Sarméjeanne, sous le contrôle scientifique du spécialiste de l’islam Malek Chebel, auteur d’une trentaine d’ouvrages sur l’islam, notamment une nouvelle traduction du Coran et un Dictionnaire encyclopédique du Coran. Malek Chebel signe également une préface.

Cet ouvrage est susceptible d’intéresser :
• les musulmans soucieux de protéger les animaux et voulant trouver dans les textes islamiques la justification du respect de la
vie animale,
• les militants animalistes désireux d’un outil clair, complet et sérieux afin d’aborder la question des droits des animaux sur le terrain théologique
• tout enseignant, chercheur ou décideur public intéressé par le point de vue de l’islam sur le traitement des animaux (corrida,
chasse, consommation de viande, rites religieux, etc.)
• les amateurs d’ouvrages d’érudition